Tu as demandé: Comment avorter quand on est mineur Suisse?

En Suisse, avant un éventuel avortement, les femmes enceintes mineures capables de discernement doivent, selon la loi, se rendre dans un centre de conseil spécialisé pour les jeunes et être informées des alternatives à l’avortement. Elles ne doivent pas nécessairement en informer leurs parents.

Comment avorter en Suisse Prix ?

Une interruption de grossesse coûte généralement entre 600 et 3000 CHF selon la méthode choisie (médicamenteuse ou chirurgicale, ambulatoire ou – rarement – avec hospitalisation), le lieu d’intervention, le stade de la grossesse, et les examens complémentaires éventuels.

Où aller pour avorter mineur ?

Non, elle seule décide de demander une IVG.La mineure doit demander cette intervention à un médecin, en dehors de la présence de toute personne, que le consentement parental soit recueilli ou non.

Comment prendre RDV pour avorter ?

Tu dois prendre contact avec un professionnel de santé, médecin, sage-femme ou gynécologue. Pour cela, tu peux prendre rendez-vous à l’hôpital public ou privé, en centre de planification, en cabinet privé, en centre de santé, ou encore en centre d’Interruption Volontaire de Grossesse.

C\'EST INTÉRESSANT:  Comment récupérer des trimestres pour la retraite?

Quel condition pour avorter ?

En France, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée mais encadrée. Condition essentielle : elle doit avoir lieu avant la fin de la 12e semaine de grossesse, soit 14 semaines après le 1er jour des dernières règles.

Ou avorter en Suisse ?

En fonction des cantons, les avortements sont pratiqués à l’hôpital ou dans un cabinet médical.

Ou avorter Suisse ?

Alors que Genève permet à tous les hôpitaux disposant d’un département de gynécologie et aux cabinets qui en font la demande de pratiquer des IVG, en Appenzell seul l’hôpital cantonal peut pratiquer cette intervention.

Où peut T-ON avorter sans ses parents ?

Vous pouvez aussi l’obtenir dans un planning familial ou auprès de l’infirmière de votre collège ou lycée. De même, en tant que mineure, vous pouvez vous faire prescrire une contraception gratuitement et anonymement par : Un médecin généraliste. Un gynécologue.

Comment faire pour avorter à 16 ans ?

En théorie, une jeune fille mineure doit obtenir l’autorisation de ses parents pour pratiquer une IVG. Cependant, elle peut être dispensée de ce consentement si : le dialogue familial est difficile ; elle se fait accompagner d’une personne majeure de son choix lors de l’intervention.

Où faire un avortement en France ?

Un avortement peut être pratiqué :

  • à l’hôpital,
  • en cabinet médical (gynécologues, médecins généralistes, sages-femmes) pour l’avortement médicamenteux,
  • dans des centres de planification et des centres de santé,
  • dans certains centres de santé pour la réalisation de l’IVG instrumentale.

Comment se passe le premier RDV pour une IVG ?

Lors de la première consultation, le médecin explique les différentes méthodes d‘avortement, il dirige la patiente vers les endroits où elle peut pratiquer son IVG, enfin il lui remet une attestation de consultation médicale, qu’elle doit impérativement présenter à son second rendez-vous.

C\'EST INTÉRESSANT:  Quelle est la taille normale d'un follicule pour l'ovulation?

Comment se passe le premier RDV au planning familial ?

1 – Le rendez-vous d’accueil se compose d’une rencontre avec une accueillante (entretien d’accueil) et avec un médecin. L’entretien d’accueil proposé est un moment privilégié, un moment de liberté où vous pouvez parler de vous et vous informer sur le déroulement des différentes méthodes et sur la contraception.

Qui peut prescrire IVG ?

L’interruption volontaire de grossesse par voie médicamenteuse peut être réalisée dans un centre spécialisé, un service dédié d’un hôpital, ou en médecine de ville, par un médecin généraliste, une sage-femme (depuis juin 2016) ou un gynécologue.

Quels sont les différents types d’avortement ?

Classification des avortements

Type Définition
Précoce Avortement, avant 12 semaines de gestation
Tardif Avortement entre 12 et 20 semaines gestation
Spontané Avortement non provoqué
Induite Interruption de grossesse pour raisons médicales ou choix personnel

Quels sont les risques d’un avortement ?

Pour l’IVG chirurgicale, il y a des risques inhérents à tout acte chirurgical, des risques de perforer l’utérus (1% des cas) avec risque de perforation intestinale, hémorragie, échec, infection, risques sur la fertilité future. Logiquement, des séquelles psychologiques sont possibles dans les deux méthodes d’IVG.

Merveilleux enfants